Au marché de la volaille

Nord Charente les commerces tentent de faire face

A Mansle le commerce s’organise

Source Photo C. A. Article: La Charente Libre Jean-Christophe BORDAS et Céline AUCHER

Une dizaine de commerces ouverts, depuis les super-marchés Simply Market et Super U aux artisans bouchers, boulangers, volailler, bureau de tabac ou épicerie vrac. En plein confinement,
le bourg de Mansle fait partie des rares à pouvoir maintenir un tissu commercial diversifié. Sans compter les marchés du vendredi et samedi maintenus, suite à la dérogation obtenue par la mairie
.
Des commerces obligés de s’adapter aux changements d’habitude des consommateurs, avec des clients qui se déplacent moins souvent, mais achètent en plus grande quantité. Un constat général, doublé pour Super U d’une nette augmentation des commandes au drive.
«Aujourd’hui la demande a tellement augmenté qu’il y a plusieurs jours d’attente entre la date de commande et la date de retrait, précise le directeur, Didier Bouquinet. Des personnes qui n’avaient pas du tout l’habitude du drive ou même d’internet se sont lancées.»

Un nouveau phénomène touche aussi le petit commerce. «On fait face à une nette augmentation
des demandes de livraisons à domicile, avoue Vincent Dumontet, à la tête du Marché de la volaille, qui a dû adapter ses horaires, ouvrant de 8h à 12h30 mais fer-mant désormais l’après-midi.
Ça me permet de livrer une quin-zaine de clients deux fois par se-maine pour l’instant».
Un service anecdotique jusque-là, qu’il acturait 15€ pour des paniers in-férieurs à 60€.
«Mais depuis le confinement, c’est gratuit pour aider le maximum de gens, dit le commerçant, qui livre jusqu’à 20 km à la ronde, mais a quand même perdu un tiers de son chif-fre d’affaires global sur les onze premiers jours. On essaie de s’adapter, avec en plus à l’horizon un gros manque à gagner pour les prochaines fêtes de Pâques qui représentent d’habitude l’équivalent d’un gros Noël».

Moins de plats cuisinés

Pas très loin, Luc Carlouet, artisan boucher, a de son côté remarqué que les clients ont modifié le con-tenu de leurs achats.
«Ils nem’achètent plus de plats cuisinés, mais des produits à cuisiner, du veau à blanquette, de la chaire à saucisse ou de la viande hachée»,indique-t-il, alors que le magasin tout en un Chez Riffaud dû fermer son comptoir pour ne garder que les parties épicerie en vrac et cave à bières et vins.
«Sans aucun problème de réassort en produits locaux, farine, pâtes, fro-mages, huile ou vinaigre, détaille Marie-Line Six, qui tient le com-merce avec David Riffaud. Et ferme une heure plus tôt que d’habitude.
On a perdu une grande partie de la clientèle la plus lointaine et celle qui venait d’abord boire un café et en profitant pour acheter quelques produits».

Mansle: les commerces tentent de faire face

Une dizaine de commerces maintiennent leur activité dans le bourg de Mansle avec des aléas et en s’adaptant aux nouvelles habitudes nées du confinement.
Des personnes qui n’avaient pas du tout l’habitude du drive ou même d’internet se sont lancées.

La poissonnerie de la Maison Pezaud est désormais seule sur la place de la mairie à Mansle, le vendredi matin. Un marché en solo, sans le marchand de légumes habituel, «qui n’a pas le banc adéquat pour faire respecter les distances de sécurité, souligne Christian Croizard, le maire de
Mansle, qui a obtenu une dérogation pour maintenir les deux matinées hebdomadaires de marché sur cette commune de 1 658 habitants. Les deux marchands de légumes bio maintiennent leur présence le samedi matin».
Le marché maintenu les vendredi et samedi matins.

Le dynamisme de nos membres

Au Marché de la Volaille

Vincent Dumontet dès le début du confinement a proposé la livraison gratuite dans un rayon de 20 kms autour de Mansle, et propose aujourd’hui son service de commande en ligne, via son site e-commerce (marchedelavolaille.fr afin de garder le contact avec ses clients, soit pour les livrer, ou actionner un principe de “drive” sur son magasin.

La Maison de Charente

La Maison de Charente entre également dans le portage à domicile. Toute la famille Poux est mobilisée «pour rendre service».
Les livraisons sont assurées les jeudi et vendredi pour les secteurs de Ruffec, Aigre et Villefagnan, environ 15 à 20 kilomètres autour du magasin de Tusson. «La commande se fait par téléphone quelque temps avant le jour de livraison et le paiement peut ici se faire par carte sans contact». Aux produits de la Maison de Charente peuvent s’ajouter les pâtisseries de Lydia, la pâtissière de la place de Tusson. Renseignements et prise de
commande au 05 45 30 31 85.

Ferme de Chassagne

“Je vous confirme aujourd’hui le maintien de notre marché, ce vendredi 3 avril prochain de 16H à 20H.
Soulagement pour les producteurs comme pour nous tous, clients des produits bio locaux de qualité ! Mais dans des conditions bien particulières… Si la vente des producteurs aura lieu, ce sera bien entendu sans animation ni conférence, et encore moins possibilité de boire un verre autour d’une table ! Pour cela, il faudra encore attendre !” – CélinePeloquin

Pour l’autorisation de se déplacer (aucun soucis pour de l’alimentaire), voici les consignes pour l’attestation de déplacement :
Lieu : Ferme de Chassagne – 16240 Villefagnan. Vente à la ferme autorisée par la Préfecture.
Objet : faire ses réserves de produits bio locaux auprès des producteurs.

Les dispositions mises en place pour permettre à tous de continuer à venir sans risque (et à protéger le lieu de toute contamination) :

Vente en extérieur, comme habituellement ; mais stands très distants les uns des autres ;
Inversion des stands : les étals seront derrière le producteur, et une table vous séparera des producteurs ;
Un sens giratoire sera organisé, pour éviter les croisements ;
Vous êtes invités à garder vos distances : nous avons la chance d’avoir l’espace suffisant, à Chassagne, pour garder 2 mètres entre vous. Instaurons la convivialité distante !
Modes de règlement : si paiement en monnaie, mise à disposition de papier jetable pour que vous puissiez récupérer votre monnaie sans la toucher. Sinon, paiement par chèque ou carte bancaire;
Dans la mesure du possible, passez vos commandes à l’avance avant mercredi 1er avril à minuit !

——————————-
——————————-

Exceptionnellement Dynamique 16 publie l’intégralité de des articles:
Photo : Au Marché de la volaille, Vincent Dumontet s’adapte en livrant une quinzaine de clients deux fois par semaine à domicile. Photo C. A. Article: La Charente Libre Jean-Christophe BORDAS et Céline AUCHER pour la Maison de la Charente.

Partagez cette actualité